Albert Sottiaux

“Écrire ce que j’aurais voulu lire chez les autres”

Albert est arrivé tardivement dans le monde de l’écriture. Issu d’une famille modeste de mineurs de fond, il n’a pas eu l’occasion de poursuivre ses études très longtemps.

Des drames familiaux, dont la perte de son père à 14 ans, ont bouleversé sa vie. Sa mère, déterminée à lui procurer une situation professionnelle stable, l’a persuadé de s’investir dans le monde assez fermé de la bijouterie-joaillerie. Il s’est bâti une carrière durant 45 ans.

Après quelques essais infructueux et déprimants, il a tenté d’écrire un polar assez naïf dont il refusera la publication la jugeant trop autobiographique.

Cet échec lui a permis de comprendre certaines de ses erreurs. Il s’acharnera alors sur des récits tirés de faits historiques ou de faits divers qui l’avaient marqué.

Après avoir récolté des informations sur les sujets concernés, ce nouvel auteur les a traités en laissant libre cours à son imagination que l’on sait aujourd’hui débordante.

Découvrez Dan, l’ami qui venait des étoiles, La putain de Dieu et Le fou de la prison de Saratov.